La précommande : c'est bon pour la planète et mieux pour notre porte-monnaie

Édito

femme inspirante /

Épisode 4 - Histoires de Sens : Le regard de Florence

Des couleurs et des matières par Florence.

 

Florence

Florence a créé une boutique de vêtements qu'elle sélectionne soigneusement à Soorts Hossegor : Matouch. À côté de cette activité, elle trouve du temps pour peindre. 

Pour Florence, le monde n'est que couleurs et matières.

Vous allez découvrir une femme à la personnalité lumineuse, rayonnante et aussi colorée que ses peintures...

 

 


 

Céline L.I : Bonjour Florence peux-tu te présenter ?
Florence : Bonjour, je suis Florence, j’aime la vie, la nature, le soleil, la mer, l’eau, le sable, tout ! Les éléments bruts...


Céline L.I : Quel âge avais-tu quand tu as commencé à peindre ?
Florence : Enfant ! À l’école ! Et puis j’ai continué... Pas toujours à peindre, mais en tous cas je n’ai jamais cessé de dessiner, pour mes études puis pour mon ancien métier, la peinture à l’huile a pris le relais... Mais je le prends comme un passe-temps... Je ne me sens pas artiste, je manque encore de créativité et de temps !

 


 

Céline L.I : Tes peintures peuvent-elles varier selon ton humeur ?
Florence : Pas vraiment... J’ai mes thèmes de prédilection et l’huile c’est un peu plus long, je ne peins pas un tableau dans la journée, alors quand je n’ai pas envie je ne peins pas ! Mais souvent c’est plutôt le contraire... C’est comme le jardinage, ça vide l’esprit !


Céline L.I : Que cherches-tu à exprimer quand tu peins une toile ?
Florence : Je n’ai pas vraiment de message... Je n’ai pas une peinture très engagée... J’aime peindre des femmes, j’aime le figuratif...

 


 

Céline L.I : Quel type de matériaux aimes-tu utiliser ?
Florence : J’aime travailler tous les matériaux, j’aime travailler avec les mains, j’aime le plâtre, la terre, la glaise, le jardinage, le bois, la peinture à l’huile, sentir le gras sous le pinceau.


Céline L.I : Quelle est la couleur qui représente ton état d’esprit ?
Florence : Sil y’a une couleur qui pourrait peut-être représenter mon état d’esprit même si je n’aime pas cette couleur c’est le rouge ! Ouais, je suis trop impulsive. Mais je suis aussi une « barbamaman » : j’aime le baby pink, je suis très marshmallow quand même. Et puis les couleurs qui me représentent : le vert, la couleur de l’espérance et aussi le turquoise, les verts d’eau.

 

 


Céline L.I : Quelles sont tes inspirations pour tes œuvres ?
Florence : Mes inspirations me viennent de mon enfance, bizarrement je peins beaucoup de scène de bar, de resto. Il y aussi les filles à l’apéro, c’est plutôt sympa les copines ! Je suis très féministe finalement parce que je peins beaucoup de femmes mais je me mets à peindre quelques hommes aussi. L’inspiration ça peut être aussi d’une photo d’un magazine dans lequel j’aurais arraché la page. Comme dans mon ancien métier on avait l’habitude de faire des books, il n’y avait pas internet et compagnie... J’ai stocké pas mal d’archives. Et je retombe toujours sur ces archives que je transforme à ma sauce.


Céline L.I : Quel est ton rapport aux couleurs ?
Florence : J’aime toutes les couleurs quoi ! Dans la peinture, j’aime les couleurs vives et les couleurs pastels. J’aime beaucoup les mix de couleurs que Kenzo avait fait qui étaient très vifs. Tu vois les mélanges qu’on ne faisait pas avant : le rouge, le rose, l’orange. Je ne suis pas quelqu’un de sombre, de dark (rires), je suis quelqu’un de solaire ! Puis après il y a plein de couleurs complémentaires que j’aime bien. Les gammes de couleurs, j’adore. C’est mon truc. Ça fait aussi partie de mon métier d’avant : quand tu es dessinatrice textile, tu fais un modèle et il faut le décliner en quatre ou cinq couleurs et ambiances différentes.

 


 

Céline L.I : Quelles sont les matières qui te font du bien ?
Florence : Tout ce qui est brut. La matière numéro 1 c’est la soie ! Je suis une fan
de la matière. Été comme hiver, moi j’aime la soie. Et puis le must c’est le Khadi : les cotons tissés main indiens. Des matières naturelles : le lin, le chanvre, le tissé
main. Voilà, tout ce qui est artisanal.


Céline L.I : Quel est le vêtement dans lequel tu te sens hyper bien ? Celui que tu préfères ?
Florence : Une robe ! Ça camoufle mieux ! Je suis ronde mais j’ai de la chance d’avoir une taille fine ! Alors une robe avec la taille ceinturée c’est bien !

 


 

Céline L.I : Peux-tu nous raconter le lieu que tu préfères au monde et le décrire ?
Florence : Ma région d’adoption ! Les Landes ! C’est Vert, c’est vrai qu'il pleut ... Et j’aime la douceur de l’hiver landais... L’océan et les plages à pertes de vue !
Et Bali... J’adore l’atmosphère qui s’y dégage : les odeurs d’encens et les Balinais sont incroyablement gentils et bienveillants.


Céline L.I : Quel est ton rapport au beau ? C’est quoi le beau pour toi ? 
Florence : Chaque personne a sa vision du beau... Heureusement sinon on aurait une unité triste... Le beau c’est une harmonie de tout : couleurs, formes...

 

 

Merci à Florence d’avoir pris le temps de partager sa passion et son amour avec l’équipe PLUME.

Rencontrez Florence dans sa boutique Matouch à Hossegor

@matouchhossegor

ou sur son Instagram perso @florence.tixier 

TAGS : femme inspirante



Vu récemment